Techniques audio-visuelles et amélioration des performances

Posté le 5 janvier 2011 Laisser un commentaire »

Auteur :

Nada CHEDID – Faculté de médecine dentaire

Le Poster :

Image du Poster de Nada CHEDID

Présentation :

Les techniques audio-visuelles font actuellement partie intégrante de la plupart des enseignements à caractère pratique. Elles sont applicables en particulier dans le cadre des études de dentisterie. En effet, nous essayons de transmettre une trilogie de savoir, savoir-faire et savoir- être dans des proportions idéalement équivalentes, et l’apport de l’image à nos enseignements est considérable. Cet apport participe par exemple de l’identification des états de santé et de pathologie, mais aussi de l’application adéquate des techniques thérapeutiques.

Cependant, au-delà de cette utilisation classique du pouvoir de l’image, l’audio-visuel peut être mis au service de l’amélioration des performances pratiques ou cliniques par la technique de l’auto observation. Il s’agit ici d’étudiants filmés avec leur consentement (et celui du patient le cas échéant) durant leur travail pratique ou clinique, et qui par la suite revoient leur performance en présence de l’enseignant. Les étudiants sont encouragés à analyser leurs mouvements et leurs attitudes, et à effectuer une réflexion critique constructive autour de l’acte pratique ou thérapeutique réalisé. Le but recherché est d’améliorer le savoir-faire ainsi que le savoir être des étudiants, qui peuvent pour y parvenir s’appuyer sur les acquis de leur savoir sans cependant y être confinés.

Contexte :

Tout domaine requérant savoir- faire et savoir- être en plus du savoir.

Le cadre ici est celui des études de troisième cycle en dentisterie pédiatrique (niveau de spécialité). Les étudiants sont des dentistes en cours de spécialisation, recevant un enseignement de type pratique et clinique qui réunit compétences « manuelles » et capacité de communication verbale.

Objectifs de cette pratique :

  1. Améliorer le savoir-faire ainsi que le savoir être des étudiants, à travers l’observation de leurs propres gestes et attitudes.
  2. Faire contribuer les techniques audio-visuelles à l’amélioration des performances pratiques ou cliniques par l’auto observation.

Outils utilisés :

  1. Caméra digitale pour filmer les étudiants durant le travail pratique ou clinique
  2. Ordinateur et équipement digital de projection (LCD) pour revoir les séquences filmées.

Etapes de la mise en place :

  1. Les étudiants sont filmés avec leur consentement (et celui du patient le cas échéant) durant leur travail pratique ou clinique
  2. La séquence filmée est passée en revue par les étudiants, qui, en présence de l’enseignant:
    1. analysent leurs mouvements (savoir-faire) et attitudes (savoir-être)
    2. effectuent une réflexion critique constructive autour de l’acte pratique ou thérapeutique réalisé
    3. élaborent des recommandations pour effectuer au mieux l’acte pratique ou clinique concerné
  3. Ces recommandations sont appliquées quand l’acte est à nouveau effectué en pratique ou en clinique.

Evaluation de la pratique :

L’attitude de l’enseignant et l’ambiance générale des séances d’auto évaluation sont constructives et non sanctionnelles. Le nombre des étudiants doit rester limité pour un bénéfice maximal.

Print Friendly