Apprentissage par problèmes en Histologie

Posté le 3 janvier 2011 Laisser un commentaire »

Auteur :

Gérard ABADJIAN (Faculté de médecine)

Le Poster :

Image du poster de Gérard ABADJIAN - Innover & Enseigner 2011

Innover & Enseigner 2011 :

Cette pratique a été présentée lors de l’événement Innover & Enseigner 2011, le 11 février 2011 à l’USJ.


Présentation :

Les méthodes classiques d’enseignement en histologie et pathologie ont leurs limites : bien que les notes des étudiants restent excellentes, on constate que les objectifs d’apprentissages ne sont pas réellement atteints dans ces domaines. Les étudiants internes du département de pathologie ne se souviennent que difficilement des notions apprises les années précédentes. Il devient nécessaire d’opérer un virage vers de nouveau objectifs et de préciser clairement ce qui doit être appris dans les cours. En théorie, le contenu est proposé sous la forme de cours magistraux et les étudiants utilisent leur temps en laboratoire pour identifier des structures observées au microscope. Ils deviennent ainsi très à l’aise avec la manipulation du microscope, mais oublient les notions d’histologie.

Une nouvelle pratique d’apprentissage consiste à impliquer davantage l’étudiant dans la découverte du contenu des diapositives (avant la démarche pratique en laboratoire) et plus précisément des structures à étudier (les objectifs). Après une phase d’observation, l’étudiant est amené à consulter les références pour obtenir des réponses à ses questions sur les tissus observés. La méthode de l’apprentissage par problèmes, utilisée pour les cas cliniques, a été adaptée à la microscopie et testée sur les étudiants.

Un cas typique  d’APP en classe sera présenté et discuté.

—-

The classical, inherited techniques in teaching histology or pathology have their limitations. Although the grades of the students are excellent, but the objectives in teaching histology or pathology are not achieved. Interns making rotations in pathology department merely recall what they learned few years earlier, although they had excellent grades. It is necessary to make a shift towards new objectives and set clearly what is to be learned in these courses. In theory the content is delivered thru the “cours magistraux, and mostly in practice, the students in the lab use largely the time they have, in trying to find the structure to be observed in the microscope. So they succeeded in manipulating the microscope, rather understanding the histology. “

A new procedure in teaching implying the student’s responsibility in discovering the microscopic slide (without prior access to the content of the material), or more exactly the structures to be learned (the objectives!). After the observation phase, the student consults the reference for the answers of his questions pertatinig the the tissue he observed. The technique of problem solving procedure (PSP) used for clinical cases was adapted to microscopy and tested with students. A typical class of PSP will presented and discussed.

Print Friendly