Création d’une publication en français dans le cadre d’un cours de traduction médiatique

Posté le 29 juin 2010 Laisser un commentaire »

Auteur :

Lina Sader Feghali, Maître de conférences à l’Ecole de Traducteurs et d’Interprètes de Beyrouth (ETIB), a proposé à ses étudiants de réaliser une publication en français, Mosaïk, qui contient les articles traduits en cours de traduction médiatique.

Le poster :

Image du poster de Lina FEGHALI

 

Contexte :

  • Cursus : Master 4 – Traduction – Professionnel – Option Traducteur-Rédacteur
  • Crédits: 3 crédits
  • Titre du cours : Traduction médiatique en langue B
  • Nombre d’étudiants : 2 (semestre 2, 2008-2009) – 4 (semestre 2, 2009-2010)
  • Evaluation :

TPC (articles traduits en groupe en classe ou à la maison) : 60%.
Examen final (un article traduit individuellement) : 40%.

Innover & Enseigner 2011 :

Cette pratique a été présentée lors de l’événement Innover & Enseigner 2011, le 11 février 2011 à l’USJ.


Objectifs :

  • Faire preuve d’un esprit de synthèse car les articles traduits à publier doivent satisfaire à certaines conditions : choix des informations selon l’angle choisi et la loi de proximité.
  • Manipuler la langue française à bon escient.
  • Faire preuve de créativité : choix de la titraille.
  • Mettre en pratique les techniques de l’écriture journalistique : attaque, relance, chute, etc.

Outils :

Les articles traduits ont été glanés dans la presse (en ligne) arabophone et anglophone.
La publication a été réalisée par l’enseignant avec Microsoft Publisher.

Étapes :

  • Choix des articles : nouvelles insolites qui sont susceptibles d’intéresser la grande famille de l’ETIB (le lectorat choisi).
  • Répartition des tâches et établissement d’un calendrier.
  • Traduction-adaptation des articles tout au long du semestre précédée par des mises au point d’ordre méthodologique. Par exemple, les étudiants découvrent certains genres journalistiques (brève, filet, mouture ou synthèse) et appliquent les règles de rédaction propres à chacun de ces genres.
  • Correction des articles par l’enseignant.
  • Évaluation par les pairs des articles mis en page.
  • Séance finale d’évaluation de la publication en entier.

Exemples de réalisations :

Évaluation :

La préparation d’une publication est motivante pour les étudiants qui reprochent souvent aux cours de traduction de rester « sans issue ». En effet, une traduction journalistique doit véhiculer un message précis et agréable à lire destiné à un lecteur qui est différent du lecteur original. Dans un cours de traduction,  le seul lecteur est l’enseignant qui évalue l’article selon certains critères pédagogiques. Il ne prend pas toujours en considération l’aptitude d’un article à être publié.
Les contraintes d’une publication sensibilisent les étudiants aux exigences de la vie professionnelle en matière de respect des échéances, du bon suivi des consignes et des contraintes éditoriales.
Dans une formation professionnelle, les étudiants ne rédigent pas de mémoire et ils ne disposent pas, par conséquent, d’une réalisation personnelle écrite, d’où l’intérêt porté par les étudiants à ce projet.
Pour l’enseignant, il va sans dire qu’un tel projet requiert une initiation à Microsoft Publisher et du temps supplémentaire qui dépasse le temps normalement consacré à un cours de trois crédits. L’enseignant joue aussi le rôle du rédacteur en chef d’une publication : une tâche qui n’est pas de tout repos surtout à la veille de la publication car il lui incombe d’ »intervenir » pour modifier et réviser les articles qui ont été jugés non « publiables » après la dernière séance d’évaluation. Cette situation concerne en particulier les articles traduits dans le cadre de l’examen final.
Note : Pour le semestre 2 2009-2010, Mosaïk ne s’est pas limité aux articles traduits dans le cadre du cours mais il a intégré un travail fait par les étudiants dans le cadre d’un autre cours qui les initie à la technique de rédaction de reportages. Ce décloisonnement entre deux cours a permis aux étudiants de diffuser un travail de création personnel qui a enrichi le contenu de Mosaïk.

Print Friendly