Prise de note collaborative avec HackPad

Posté le 11 décembre 2012 Laisser un commentaire »

Stéphane Bazan, chargé de cours à l’USJ, a proposé à ses étudiants d’utiliser le Wiki HackPad pour assurer une prise de note efficace. interactive et collaborative en classe.

Contexte

  • Situation : Licence en informatique de gestion, Institut de gestion des entreprises
  • Titre du cours : Conception de sites Web
  • Nombre d’étudiants : 36.
  • Projet réalisé au semestre 1, 2012-2013.

Objectifs :

Le constat suivant a été fait au regard des années précédente : les étudiants ne savent pas vraiment procéder de façon efficace avec la prise de note. Pourtant, les notes représentent dans ce cas précis un support fondamental pour les révisions. Elles sont généralement prises par une seule personne, qui les photocopie et les distribue aux autres étudiants à la fin du semestre.

Sur le plan qualitatif, ces notes sont souvent incomplètes, contiennent des erreurs de retranscription et ne sont le fait de la compréhension des informations que par une ou quelques personnes. De plus, les notes ne contiennent jamais les informations transmises dans le cadre d’un discussion avec les étudiants ou suite à une question d’un étudiant.

Les objectifs de cette pratique sont donc :

  • Améliorer la qualité des notes prises en classe
  • Rendre la prise de note collaborative
  • Rendre les notes de cours interactives (liens, discussions, questions…)
 

Outils :

Le logiciel Web utilisé est le wiki HACKPAD : https://hackpad.com/

HackPad demande simplement la création d’un compte par l’auteur principal du Wiki (l’enseignant). L’enseignant invite ensuite les étudiants à partager son Hackpad, par le simple envoi d’un E-mail. Il est possible de se connecter à HackPad avec son ID Facebook.

Le HACKPAD du cours peut être rendu accessible à partir d’un lien dans Moodle ou sur le site du cours dans WordPress.

 

Outillage :

  • Il est important que la salle de cours soit équipée de prises électriques multiples (pour les laptops des étudiants)
  • Une connexion WI-FI
  • Les étudiants qui participent à la prise de note collaborative peuvent le faire à partir d’un laptop, d’une tablette ou d’un smartphone
 

Etapes :

En classe :

  • L’enseignant crée un HACKPAD pour son cours avec son compte personnel.
  • En classe, il propose la prise de notes collaborative : les étudiants peuvent souhaiter tous participer, ou simplement désigner certains étudiants pour assurer la tâche. Il est important que les étudiants désignés soient à l’aise dans la saisie électronique de texte (Typing) et dans la langue de l’enseignement.
  • Avant le début du cours, l’enseignant demande aux étudiants de se connecter au HACKPAD correspondant au cours. Il est possible de créer un HACKPAD par séance ou par cours, selon la quantité d’information à fournir ou le type de cours.
  • A noter que le HACKPAD est également efficace pour les ateliers ou les cours en labo.
  • Une fois les étudiants connectés, l’enseignement peut éventuellement proposer de projeter la prise de notes en temps réel sur l’écran de la classe (s’il y en a un). Ainsi, tous les étudiants voient la progression de la prise de notes et peuvent intervenir en cas d’erreurs ou d’omissions.
Après la classe :
  • L’enseignant se connecte au HACKPAD et corrige la prise de note, réorganise les sections du cours, ajoute des liens ou des informations qui ont été oubliées par les étudiants.
  • Les étudiants peuvent se connecter au HACKPAD après le cours, pour relire certains passages, ajouter des questions, des commentaires ou des exemples (à la demande de l’enseignant).
Avant l’évaluation :
  • L’enseignant peut se reporter au HACKPAD avant de préparer son examen et vérifier que les étudiants auront accès à toutes les informations nécessaires pour répondre aux questions.
  • Les étudiants disposent en ligne d’un support de révision collaboratif, qu’ils peuvent enrichir de questions, de commentaires à l’attention de l’enseignant ou des autres étudiants.
 

Exemple de prise de note sur Hackpad – A noter les noms des étudiants dans la marge de gauche…

 

Evaluation :

Pratique très intéressante, car la prise de notes par les étudiants pose généralement un problème. Pour cette expérience, j’ai utilisé une classe très chargée et un cours dont le contenu est presque totalement original pour les étudiants, tant sur le plan du vocabulaire que des concepts ou des exemples.

La première séance a été un peu chaotique, car les étudiants ne trouvaient pas suffisamment de prises électriques pour brancher les laptops (les batteries ne tiennent pas 90 minutes sans recharge). De plus, il est certainement plus facile de « nommer » quelques preneurs de notes (qui peuvent changer à chaque séance). Après 2 séances, la procédure est entrée dans les moeurs et les étudiants se sont immédiatement installés et connectés au HACKPAD dès leur arrivée en classe.

La prise de notes collaborative est également une pratique qui demande quelques ajustements. Personne ne doit effacer les infos introduites sans une bonne raison (faute de frappe, faute d’orthographe, erreur évidente). Le HACKPAD permettant d’enregistrer par utilisateur tous les changements, il est simple d’identifier après coup les mauvaises manipulations. A noter que dans le cadre de cette expérience, aucun étudiant ne s’est livré à un acte de « sabotage » sur le fichier.

Plusieurs étudiants ont préféré prendre les notes sur Word, puis les copier-coller dans le HACKPAD après le cours, car la connexion est parfois lente et il existe un léger décalage entre la saisie et l’affichage.

La projection du HACKPAD est un bon moyen pour les étudiants de visualiser certains mots, certaines notions et de se concentrer sur le cours. Egalement, le fait qu’ils puissent utiliser leurs appareils en classe permet à l’enseignant de vérifier qui fait quoi. Il est possible de voir si un étudiant qui utilise son appareil est actuellement en train de saisir dans le HACKPAD ou de faire autre chose.

 

Liens / Ressources :

Print Friendly